mardi 18 octobre 2011

oui et ?????


Ca fait un petit moment que je ne suis pas venue m épancher sur la toile de façon blogolistique.

Lors de discutions avec des gens qui, manifestement, ne connaissent rien au fait d être corpulente, j en suis arrivée à dire que ...

Certes, les codes actuels sont durs, cruels pour les "hors normes", les "pas facilement façonnables".
Pourtant, j aimerai renvoyer la pitié dans la bouche de ceux qui me la suggère quand il s agit de parler de moi.
J ai toujours plu! TOUJOURS.
Mais il n était pas politiquement correct de le dire ou de le faire savoir, il était même indécent d exprimer même à demi mots qu on pouvait être même pas attiré ou charmé mais simplement bien avec une fille ronde. Les gamins sont durs entre eux et encore plus avec les pestiferés.

............................."grosse vache"...........................
 t as déjà vu une vache maigre dugenoux???????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! tcchhhhh

Revenons en à nos moutons.
Depuis l école, le collège, le lycée surtout, j ai capté tous ces regards doux, fascinés voire même gourmands posés sur moi. Je sens les choses, je suis juste enveloppée, je ne suis ni idiote, ni une criminelle. Etant fille unique, ayant beaucoup galeré avec ma Maman, j ai vite appris à me taire, à observer, à comprendre toutes ces choses dans l air.

Les hommes ont en eux une attirance pour la Ronde, la Moelleuse, la Luxurieuse, la Maternelle...
Ils sont nés d une oppulence, c est dans leurs gênes, on ne peut oublier ce ventre créateur, protecteur et ces seins nouriciers.
Mais ils sont faibles.

Et faibles à double tranchant, d un côté ils sont guidés par leur égo et le plaisir malsain de possèder ce que la société leur fait passer pour objet de convoitise (mannequin qui "représente" le must féminin, maigre, corps non formé, adolescent... vieux fantasme masculin de marier et devierger une femelle avant que le diable -puberté- ne s empare d elle et qu elle donne ses fruits cette pecheresse),
et d un autre côté la faiblesse d écouter au fond d eux et de se laisser guider par l envie et la gourmandise de la femme épanouie et oppulente qui se fout des codes ne serait ce que physiquement et qui vit pourtant... guerrière...

Mais la société leur rappelle que pour avoir une place il faut paraitre plus qu être... 
triste...

Personne ne doit laisser son coeur se faire dévier et imposer des règles non étudiées par son propre libre arbitre. Personne.

3 commentaires:

  1. Je suis absolument d'accord avec toi!
    Bien cet article!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ton article, des fois cela fait du bien de lire certaines choses.

    RépondreSupprimer